Comprendre les omégas 3 et 6

Comprendre les omégas 3 et omégas 6.

Vous en avez sûrement entendu parlé, nous allons après une description des omégas 3 et omégas 6 vous expliquer ce qu’il faut bien comprendre afin d’éviter les erreurs habituelles dans votre alimentation.

Les omégas 3 et 6 sont des acides gras polyinsaturés essentiels au bon fonctionnement de votre corps, mais essentiels aussi à votre équilibre mental,  cela vous ne vous en doutiez pas! En effet le corps ne fabrique ni les omégas 3 ni les omégas 6. Ce sont vos apports nutritifs journaliers qui vont conditionner un bon équilibre entre l’oméga 3 et l’oméga 6. Il faut savoir qu’il est conseillé de consommer moins de 4 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3. Le problème en France et en Europe? Nous consommons  en moyenne 20 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3!

Définition de l’oméga 3.

L’oméga 3 est un acide polyinsaturé aussi appelé acide alpha-linoléique, pour vous aider à l’identifier vous le trouvez en quantité dans les huiles de lin, colza et noix. Il est dit essentiel car le corps ne le produit pas.

L’oméga 3 et ses bienfaits .

Les oméga 3 ont un effet bénéfique sur votre taux de cholestérol. Même si on parle de moins en moins de bon et mauvais cholestérol, les omégas 3 augmentent votre taux de HDL, ont des effets positifs sur la tension artérielle, réduisent le niveau des triglycérides et les risques d’infarctus en contenant le développement des plaques d’athérome. Les omégas 3 ont des effets  très positifs sur les douleurs articulaires permettant ainsi de réduire les traitements médicamenteux souvent destructeurs pour la flore intestinale. En outre les omégas 3 améliorent les fonctions hépathiques. Ainsi votre foie bénéficie d’une protection non négligeable. En effet c’est votre foie ( avec la vésicule biliaire) qui a un rôle primordial dans la digestion. Il est directement lié à la production des enzymes indispensables à la digestion ( notamment des graisses). Le foie est aussi un élément essentiel du système immunitaire et du métabolisme. Le foie synthétise l’urée, participe à la coagulation du sang, participe au stockage des vitamines et du glycogéne et a un effet de filtre (anti-toxiques) . Une des pathologies bien connue qui touche le foie est la stéatose hépatique, ou dit autrement le foie gras. 25% de la population est touchée! Les omégas 3 sont aussi recommandés pour les maux touchant le cerveau et les yeux.

Attention comme vous le savez tout excès est préjudiciable à votre santé. En outre un excès d’oméga 3 a pour effet de fluidifier le sang. Nous nous adressons ici aux personnes exposées à un risque d’accident vasculaire hémorragique.

L’oméga 3 et la perte de poids.

Les omégas 3 sont des acides polyinsaturés qui favorisent la lipolyse, c’est à dire le processus qui réduit les lipides en acides gras ainsi qu’en alcool.

Où trouver les oméga 3 ?

Pensez à utiliser dans votre alimentation des aliments naturels et non préparés par l’industrie agro-alimentaire. Méfiez vous des gélules et autres suppléments à prendre en doses…Le problème avec les omégas 3 est qu’ils s’oxydent vite. Si vous prenez de l’huile de poisson pensez à la protéger du soleil et de la chaleur.

Voici une petite liste d’aliments qui vous aidera dans vos emplettes et vos menus . Pensez aux poissons gras frais ou sous forme d’huile ( maquereau, saumons, sardines, hareng, thon blanc), l’huile de lin et de colza, les oeufs de poules nourries aux graine de lin (ou élevées en plein air car l’herbe fraîche contient 10% d’huile), le surimi, les crevettes, le foie de morue, les crustacés, les jeunes pousses de mâche, épinard ou pourpier, cresson, choux, les oléagineux comme les noisettes, amandes, noix divers, graines de courge .

Définition de l’oméga 6.

L’oméga 6 est un acide gras polyinsaturé aussi appelé acide linoléique, trop répandu dans l’alimentation il pousse le corps à le synthétiser  plutôt que les omégas 3 beaucoup plus utiles mais malheureusement trop peu présents dans notre bol alimentaire. Il n’est pas essentiel. L’oméga 6 intervient dans l’élaboration de certains acides gras hautement insaturés.

Les omégas 6 et leurs bienfaits.

Ils constituent le système nerveux et le cerveau ainsi que les enveloppes des cellules. Ils ont un effet protecteur sur le système cardio-vasculaire en régulant le cholestérol ( notamment le LDL). Réduisent les caillots de sang, contribuent au système immunitaire, de cicatrisation, protègent des allergies et de certaines inflammations.

L’oméga 6 et l’inflammation.

L’excès d’oméga 6 dans votre alimentation peut avoir des effets très fâcheux sur votre santé. Les plus connus sont : le risque d’inflammation, d’infarctus ou de cancer. Il faut aussi parler du risque d’état dépressif.

 

Où trouver l’oméga 6 afin d’en réduire la consommation?

Faites attention aux produits raffinés et aux produits industriels! Ils sont farcis d’huiles à bas coût contenant des omégas 6.

Beaucoup d’huiles en contiennent: L’huile de pépin de raisin, de maïs, de palme, tournesol, arachide.

Les graines de sésame et de tournesol.

Les viandes.

Les margarines à base de tournesol.

Comment lutter contre le risque d’inflammation?

C’est assez simple mais il faut prendre le temps nécessaire: achetez des produits non transformés et prenez le temps de cuisiner. Ne laissez pas l’industrie agro-alimentaire décider à votre place. Fuyez les plats préparés, si vous devez manger au restaurant privilégiez les cartes restreintes gages de fraîcheur et de l’amour de la « bonne bouffe »! Pensez à épicer vos plats, ne rajoutez pas de sel et utilisez l’huile d’olive et de colza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *