Les hôtels à insecte.

Voici pourquoi vous devez avoir un hôtel à insecte chez vous!

Ils sont de précieux auxiliaires qui vous aideront à lutter contre les insectes ravageurs, à polliniser vos fleurs et plantes ou à accélérer le recyclage de vos déchets verts, à éliminer les insectes piqueurs ou à produire votre miel! L’hôtel à insecte peut être un bel objet de décoration, vous pouvez en voir partout en France que ce soit dans les jardins publics ou chez les particuliers. C’est devenu un objet presque à la mode! Vous avez le pouvoir de vie ou de mort sur votre propriété. Bravo vous avez choisi la vie! Nous allons vous conseiller dans votre démarche citoyenne.

D’où viennent les insectes qui habitent les hôtels à insecte?

Les scientifiques ont révélé l’existence d’environ un million d’espèces d’insectes mais il y en aurait près de dix fois plus sur Terre! Les premiers dateraient du Dévonien inférieur il y a 420 millions d’années. Au Carbonifère il y a 320 millions d’années les insectes occupent la Terre entière. Il leur aurait fallut de gros hôtels à insectes car certains étaient énormes! Les insectes représentent plus des deux tiers de tous les animaux. On distingue les coléoptères, les diptères, les hyménoptères et enfin les lépidoptères. Petit rappel : les araignées ne font pas partie de l’ordre des insectes, ce sont des arachnides.

Avec un hôtel à insecte vous pouvez sélectionner les insectes désirés dans votre jardin, jardin potager, verger ou votre balcon.

Vous reconnaissez les insectes comme bons ou mauvais ( nuisibles) suivant la classification que l’homme en a fait. Ce classement réducteur résulte d’une vision archaïque et binaire propre à l’homme. Il est temps de revoir vos fondamentaux.  Lorsque vous aurez décidé quel type d’insecte vous souhaitez favoriser, vous pourrez déterminer le type d’hôtel à insecte à acheter ou fabriquer. Veillez cependant à l’absence de pesticides et autres produits chimiques dans votre environnement, votre jardin, votre verger. La nature est sensée être en équilibre et forme un écosystème. Lors de l’effondrement d’une espèce d’autres en profitent, ce qui peut représenter un problème pour vos plantations.

Rôle des insectes.

Très spécialisés, on retrouve systématiquement les prédateurs et les proies quasiment partout sur Terre. Certains contribuent au brassage des matières organiques en aérant les strates du sol et contribuent à la production d’humus. En recyclant les matières organiques végétales( feuilles, plantes mortes..) , animales ( carcasses) , les excréments et autres déchets. D’autres sont spécialisés dans la  pollinisation des plantes ou le parasitisme. On retrouve les insectes dans l’eau, l’air, la terre. Ils forment parfois des communautés ou sont sédentaires. Ils volent, rampent, glissent, nagent, creusent, découpent…peuvent être détritivores, phytophages,carnivores…L’insecte est essentiel au développement d’un biotope équilibré. Chacun de nous peut par son action donner un coup de pouce à cette nature qui est si mal traitée.

A quoi sert un hôtel à insecte?

Avec un hôtel à insecte vous allez être le spectateur privilégié du cycle de la vie . Chez l’insecte chaque stade de la vie est marqué par une mue. Vous favoriserez les chances de survie des insectes en leur offrant un abri adapté. En favorisant la biodiversité vous attirerez la vie dans votre jardin. Les insectes attirent les oiseaux, d’autres insectes, les petits reptiles, les chauves souris. Avec les idées d’esthétisme les apprentis botanistes ou jardiniers ont longtemps négligé ce microcosme qui nous entoure. Il est pourtant essentiel! Il est temps de revoir nos idées binaires de la beauté. Un fagot, un arbre mort ,un tas de pierre au fond du jardin ainsi que quelques hôtels à insectes peuvent aider à réparer nos fautes.

Quand installer un hôtel à insecte?

Vos hôtels à insecte constitueront un lieu d’hivernage idéal pour nos petits amis. En permettant aux insectes de survivre aux intempéries comme le gel, la neige, la pluie vous décuplerez leurs chances de survie. Dès les beaux jours, les adultes ou les larves  qui auront survécus pourront se reproduire. Plus tôt vous disposerez vos hôtels, plus tôt ils seront occupés.

Ils serviront aussi de pouponnière en permettant aux larves fraîchement pondues de se développer à l’abri des prédateurs et intempéries.

Intérêt pédagogique des hôtels à insecte.

Celui ci est évident! En impliquant les enfants dans l’élaboration ou la pose d’un hôtel à insecte vous les impliqués dans un cycle d’apprentissage. Outil pédagogique privilégié l’hôtel à insecte éveillera la curiosité, l’envie de défendre la biodiversité et la richesse sauvage.Mais aussi  l’approche du bricolage, le goût de la décoration, l’esprit pratique…un beau moment de partage en famille ou entre amis. Si vous souhaitez fabriquer vous même votre hôtel à insecte quelques planches, roseaux, bambous, foin, paille,briques creuses ou tronc percés peuvent suffire!

Les hôtels à insecte naturels.

Rien de plus simple que de créer un abri naturel qui attirera les insectes. Tous les matériaux naturels sont présents à proximité de chez vous et gratuits. Suivant les matériaux utilisés vous orienterez l’arrivée d’une espèce choisie. Nous vous proposons divers astuces et conseils qui vous guideront dans vos choix avec une liste d’insectes du jardin et de matériaux adaptés .

Les abeilles et guêpes solitaires (pollinisateurs) : utilisez du bois percé (avec une perceuse+ mèche à bois) en prenant garde que l’animal ne se blesse pas en sortant des conduits (absence d’échardes). Plantes à tiges creuses tels le bambou, les roseaux ( aussi en natte de roseaux enroulés) , les renouées. Mais aussi de la brique creuse que vous pourrez remplir de foin, paille avec un peu de terre humide.

Les bourdons (pollinisateurs) : il suffit d’utiliser une boîte épaisse ( isolation) et d’y pratiquer un orifice d’environ 1 centimètre. N’oubliez pas d’y intégrer une petite planchette qui favorisera l’envol de l’insecte lorsqu’il sortira du nid. Cela l’aidera à déployer ses ailes.

Les coccinelles (mangeuses de pucerons) : Elles aiment les tiges creuses mais aussi les feuilles mortes et les pommes de pin. Vous pouvez utiliser aussi du bois percé, de la brique creuse ou des planches de bois non traitées disposées l’une contre l’autre et séparées par des graviers, tiges de bois de façon à obtenir un mille-feuille. Le tout recouvert d’un isolant naturel.

Les chrysopes (mangeuses de pucerons) : Préparez leur un fagot de tiges de sureau, une pièce de bois percée mais aussi des pommes de pin. Vous pouvez remplir une boîte isolée( avec des parois  épaisses) avec du papier chiffonné ou de la fibre naturelle d’emballage puis pratiquez des ouvertures en forme de fente d’1-2 centimètres de haut et quelques centimètres de large.

Les perce-oreilles( mangeurs de pucerons) : Rien de plus simple prenez une boîte de conserve percée et retournez la. Vous pouvez aussi retourner  un pot de fleur, remplissez les de foin, paille ou copeaux de bois et le tour est joué!

Les syrphes de la famille des mouches dont leurs larves se nourrissent de pucerons et de larves. L’adulte lui est un pollinisateur. Installez un fagot de tiges  » à moelle »comme le sureau, le bambou, la renouée, le fenouil et isolez le avec des feuilles ou du foin ( de tonte par exemple). Facilement identifiables puisqu’ils ressemblent aux guêpes. Leur vol stationnaire devant une fleur est  caractéristique..

Les osmies: petites abeilles solitaires ( pollinisateurs). Préparez leur du bois percé et des tiges creuses, n’oubliez pas de protéger l’ensemble par un petit toit avancé.

Les pemphédrons ( leurs larves se nourrissent de pucerons et autre larves). C’est une petite guêpe noire, préparez un fagot (en hauteur) à base de tiges à moelle et abritez le avec une tuile, une ardoise ou toute autre pierre plate.

Les carabes ( leurs larves se nourissent d’insectes parasitant les noisettes, chenilles). Laissez la vieille souche au fond de votre jardin ou le tas de branches pourries recouvert de mousse ils y seront à leur aise. Ils apprécient également les pommes de pin.

Les papillons: utilisez des planches et pratiquez y des orifices d’1 centimètre de largeur et plusieurs de profondeur. Recouvrez d’un toit avancé.

Acheter un hôtel à insecte.

Idéal si vous n’êtes pas équipé pour bricoler, si vous n’avez pas le temps ou si vous souhaitez faire un cadeau. Vous trouverez toutes sortes d’hôtels à insecte. Il y en a pour tous les goûts: taille, couleur, style vous êtes sûr de trouver votre bonheur et surtout celui de nos insectes!

Comment bien orienter un hôtel à insecte.

Vous devez respecter l’orientation de votre hôtel à insecte. Pour cela placez l’entrée de l’hôtel vers le Sud ou Sud-Est. Adossez l’hôtel à insecte à un mur ou à un muret, cette disposition permettra la restitution de la chaleur accumulée la journée durant une partie de la nuit, créant ainsi un micro-climat valable la nuit mais aussi l’hiver! La pluie ne doit pas battre l’entrée, ainsi que le vent dominant. L’hôtel à insecte doit être surélevé de façon à ne pas être accessible aux prédateurs et hors d’eau ( pensez aussi à l’humidité). L’hôtel doit être étanche et isolé afin de préserver l’insecte du froid mordant de l’hiver. N’hésitez pas à créer un toit à débordement limitant le rayonnement solaire direct, l’action de la pluie ou de la neige. L’hôtel à insecte doit être au calme.

L’ emplacement de votre hôtel à insecte.

Il implique aussi une certaine quantité de nourriture disponible. Les jardineries vendent de plus en plus des plantes ornementales stériles et donc sans nectar. Le nectar étant la base alimentaire de beaucoup d’insectes pollinisateurs. Laissez les plantes endémiques ou possédant des valeurs nutritives s’épanouir, choisissez vos plantations (elles peuvent être belles et avoir un fort intérêt pour nos insectes!).Un peu d’herbe haute le long d’un muret ne fait de mal à personne, vous seriez surpris de voir la vie qui s’y développe. Fuyez les insecticides et autres désherbants destructeurs de vie. Tâchez de savoir comment le propriétaire ou locataire précédent entretenait votre jardin, parc ou verger, dans quelle proportion il traitait ou utilisait la chimie, si il utilisait des insecticides, fongicides, herbicides ou si par bonheur il avait une approche soit raisonnée ou carrément responsable avec ce qu’on appelle pompeusement le BIO.  Votre démarche doit être complète. Respectez la vie qui vous entoure elle vous le rendra au centuple. Particularité pour les ruches: il y a une distance minimum à respecter avec les habitations et écoles ( consultez votre mairie car elle varie selon les communes et départements).

Les dimensions et la forme d’un hôtel à insecte.

Clairement elles dépendent de la place et de l’importance que vous leur accorderez. Vous prendrez aussi en compte l’aspect esthétique et l’endroit choisi. Si vous souhaitez avoir le plus de chance possible d’attirer divers espèces d’insectes vous devrez varier les matériaux utilisés. N’oubliez pas que les insectes évitent de se côtoyer dans leur biotope. C’est pourquoi il faut éviter de vouloir absolument les faire habiter dans le même hôtel. Si vous y êtes forcés par manque de place, choisissez un hôtel à insecte bien cloisonné et de dimension suffisante. Il est important de choisir un hôtel avec une profondeur d’au moins 8 centimètres. Il n’y a pas de maximum, ce sera juste une histoire de place et d’esthétisme. L’hôtel à insecte doit avoir un plancher coupé de l’humidité.

Peut importe la forme que vous lui donnerez, faites vous plaisir. L’insecte lui s’en accommodera du moment qu’il y trouve son compte.

L’entretien d’un hôtel à insecte.

Évitez d’utiliser les produits classiques de traitement pour le bois. Vous pourrez utiliser une huile alimentaire périmée (recyclage) pour traiter le bois extérieur de votre hôtel à insecte ou utiliser une peinture à l’eau. Mieux: posez une pierre plate au sommet de votre hôtel ou de l’ardoise, tuile , cela ralentira les effets des éléments naturels comme l’action du soleil, de l’eau, de la lune ( qui brûle elle aussi!) mais aussi  du gel…Pour assurer une vie paisible à vos hôtes, laissez leur le temps de s’alimenter sur les fleurs de votre pelouse avant de tondre ou d’arracher les plantes indésirables. N’emmenez pas systématiquement votre herbe de tonte à la déchetterie, faites un petit tas de compost dans un coin discret de votre jardin, il profitera largement à la faune et à la flore.

Votre voix compte!

En installant un hôtel à insecte vous faites le choix de protéger la faune qui vous entoure. Vous contribuez à la diversification des écosystèmes en donnant un petit coup de pouce à nos amis les insectes. Ne perdez pas de vue que votre comportement dans la vie a un tas d’effets secondaires, pensez à l’effet papillon. Vous pouvez détruire un écosystème entier sans le savoir seulement par votre attitude et souvent sans le savoir. Un peu de désherbant dans l’allée, un traitement de fond dans votre jardin, l’arbre mort au fond du jardin qui n’est pas « beau »que vous brûlez, le vol des bourdons qui vous semble dangereux et que vous éliminez…mais aussi vos choix alimentaires qui conditionnent les stratégies de production de l’industrie agroalimentaire, mais là ça se passe loin des yeux, loin du cœur…Recyclez, ne régnez pas en tyran dans votre jardin, apprenez à observer la faune et la flore qui vous entoure!

Pour être incollable nous vous conseillons ces éditions qui vous aideront pas à pas dans vos constructions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *